Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 13:10

Je suis tombé amoureux d'une inconnue dans un bar. Rassurez-vous, mon mariage n'est pas en danger, puisque cette inconnue n'existe que sur une photographie en noir et blanc. Qui date de 1968, qui mieux est. Où cette femme doit-elle se trouver aujourd'hui ? De toutes façons, si elle a continué à fumer des Gauloises, elle doit avoir la peau plutôt fripée et le teint terne.

Je suis tombé amoureux d'une inconnue photographiée dans un bar, donc. Elle est belle, élégante, elle trouble un consommateur assis à la table voisine.

Bien sûr, je ne suis pas dupe. Ce qui me plaît dans cette photo, outre les charmes intrinsèques de son sujet principal, c'est son ambiance. Qui me replonge dans un univers désuet, un mélange de souvenirs personnels, d'images tirées de films noirs ou de mes lectures. Des hommes en imperméable et casquette à carreaux, une cabine téléphonique au sous-sol, à côté des toilettes, un juke-box au fond de la salle, un distributeur de cacahuètes sur le zinc.

Imaginez la même scène aujourd'hui : vous enlevez bien sûr sa cigarette à la dame. Du coup, le briquet qu'elle tient à la main, devenu inutile, est remplacé par l'un de ces smartphones sans lesquels les gens ne peuvent plus vivre. Son bras n'est plus vierge, il est orné d'un tatouage qu'elle s'est fait faire sous la pression de ses copines qui en ont toutes un. Elle arbore un piercing à l'arcade sourcilière. Les copines, toujours. Les deux messieurs attablés à côté, ensuite. Impossible de se les représenter aujourd'hui en costume, cravate et boutons de manchette. Ce look réac' n'a plus cours depuis longtemps. Le cadre, ensuite. On aperçoit en haut à droite sur la photo une télé, éteinte, sur laquelle les consommateurs devaient regarder le tiercé le dimanche. En 2013, impossible de trouver un établissement qui ne possède pas un ou plusieurs écrans géants, allumés en permanence, qui infligent une rediffusion de "The Voice" ou d'une quelconque émission de télé-réalité à des clients qui ne peuvent s'empêcher de regarder, les yeux attirés par l'écran comme un microlépidoptère par une lanterne. Et puis il y a bien sûr une borne wifi, qui permet à tout un chacun de se connecter sur internet pour aller lire les infos. Du temps de la dame sur la photo, il fallait se lever et aller attraper le journal plié sur le comptoir.

Notre époque m'emmerde, et ce genre de photo provoque en moi des sentiments antagonistes. Du plaisir, d'abord. Ephémère. Et puis de la nostalgie, des regrets. Eternels.

 

1463962_1430597440502046_859797531_n.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Reaction Joe
commenter cet article

commentaires

Mr hotrod66 22/11/2013 21:20

Magnifique! Je parle de l'article bien sur, mais je ne serais pas contre un rencard avec la jeune demoiselle...

Reaction Joe 15/12/2013 19:24



La jeune demoiselle, aujourd'hui, elle vous ferait peut-être partir en courant, mon cher Jérémy !


Je peux néanmoins essayer de retrouver le nom du photographe, qui lui-même essaiera de retrouver le nom de la demoiselle, qui elle-même acceptera peut-être un rencard. Je te tiens au courant ! :)



A/R c'est...

... nature, culture, contre-culture et désinvolture.

good-old-andy-capp.jpg

 

 

fury magazine

 

Et sur Instagram, de bien belles photos comme on aimerait en voir plus souvent :

Instagram

 

"Nous ne sommes pas des dieux, mais des gentlemen, ce qui est presque équivalent."

Peachy Carnehan

Archives