Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 12:17

De retour de quelques jours passés à Dublin. Tous les clichés étaient au rendez-vous : les habitants sont roux, ils s'enfilent des pintes de Guinness toute la journée en écoutant de la musique traditionnelle irlandaise, ils s'enthousiasment pour un drôle de football qui se joue avec les mains, ils croient en l'existence de créatures bizarres comme les leprechauns ou les banshees. J'aurais été déçu qu'il en soit autrement. Moi, j'aime bien les clichés. Quand je vais en Bretagne, je veux que les gens aient des chapeaux ronds ; quand je vais en Italie, je veux que les gens parlent en gesticulant ; quand je vais au Sénégal, je veux que les gens portent des boubous colorés. C'est bien, les clichés, n'en déplaisent aux bien-pensants qui voudraient fondre tous les peuples dans un melting-pot insipide. Ce n'est pas en faisant disparaître les races qu'on éliminera le racisme. Je ne pense pas qu'on ait beaucoup à gagner en absorbant la culture et les particularités de chaque peuple pour les fondre dans un fourre-tout global véhiculé par Internet et la télévision. Mais revenons à nos moutons (irlandais bien sûr, dont la laine permet de fabriquer de très beaux pulls shetland. Encore un cliché).


dub49

dub50

 

dub1

Trinity College. Le monsieur statufié, c'est le mathématicien George Salmon, prévôt de Trinity College, connu pour son opposition farouche à l'entrée des femmes dans ce vénérable établissement. Il a démontré qu'il existait 27 lignes droites sur une surface cubique, ce qui laisse peu de temps pour s'occuper des gonzesses ; ceci doit expliquer cela. Pour la petite histoire, il est mort peu après que la première femme soit inscrite à Trinity College, en 1904. Et toc.

dub2

Du haut de ces rayonnages, 200000 ouvrages vous contemplent.

dub3

dub4

 

dub5

 

dub6

The Hugh Lane Gallery.

dub7

L'atelier de Francis Bacon, déménagé de Londres et reproduit à l'identique dans le musée, par des historiens de l'art. Qui devaient être aussi un peu éboueurs sur les bords.

dub8

dub9

dub10

 

dub11

Monument commémoratif de la grande famine qui a dévasté l'Irlande à partir de 1845, faisant un million de morts. 

 

dub51

Du coup, de nombreux Irlandais ont choisi d'émigrer vers les Etats-Unis, le Canada, l'Amérique du Sud. Che Guevara était d'origine irlandaise, tiens ! Le Jeanie Johnston était l'un des navires conduisant les partants vers un monde meilleur. 6 semaines de traversée, pour l'équivalent de 6 moix de salaire moyen de l'époque. A bord, une discipline de fer, interdiction de parier, de jurer, de cracher, de se battre. On est loin des croisières Costa. On peut aujourd'hui en visiter cette réplique parfaite.

dub52

dub53

 

dub12

 

dub13

Lia Fâil, la Pierre du Destin, sur la colline de Tara, l'un des hauts lieux de la mythologie celtique irlandaise. Quand vous arrivez là-bas et que vous dites que votre petite fille se prénomme Tara, le succès est garanti.

dub46

Tombe mégalithique à couloir.

dub14

This is very GUD...

dub16

dub15

 

dub17

Le tumulus de Newgrange, sépulture de 85 m de diamètre, datant de 3200 avant J.-C.

dub18

dub19

dub20

dub45

dub21

A chaque solstice d'hiver, le 21 décembre à 9h17 pétantes, le soleil entre par l'ouverture au-dessus de la porte et vient éclairer la chambre funéraire pendant une quinzaine de minutes. Comme dans Indiana Jones.


dub22

Le petit port de pêche de Howth.

dub23

dub24

 

dub25

dub27

Passage obligé à "Casa Rebelde"...

dub29

... pour acheter l'un des derniers t-shirts Casual Connoisseur.


dub26

dub47

dub48

dub54

Vous seriez déçus de ne pas voir quelques pintes.

 

dub58

La concurrente de la Guinness. Se prononce "Smiziks". D'où cet audacieux jeu de mots : "en avant la Smithwicks !"


dub32

 

dub30

Un livre, c'est déjà un voyage. Alors emporter un bon bouquin en voyage, ça élève le plaisir au carré.

 

dub28

Une affiche de propagande pour convaincre les Irlandais de s'engager dans l'armée anglaise lors de la guerre de 14-18. On verra plus bas que ce qui semblait une bonne idée, n'en était pas une.

 

dub31

 

dub33

Le château de Dublin, symbôle du pouvoir anglais du 13ème au début du 20ème siècle.

dub34

dub36

dub35

Pendant la Première guerre mondiale, les appartements royaux ont été convertis en hôpital pour les blessés de guerre. Ceux-là sont un peu particuliers : il s'agit d'indépendantistes irlandais qui attendent d'aller mieux pour pouvoir être fusillés.


dub37

Cathédrale de Saint Patrick.

dub38

Des volontaires irlandais ont combattu aux côtés des Alliés pendant les deux guerres mondiales. Mais à leur retour, ils ont été considérés comme des collabos à la solde de l'occupant anglais par la grande majorité de la population, ce qui explique que tous les monuments aux morts, tous les hommages à ces soldats sont cachés dans des édifices religieux, pas catholiques mais protestants, comme ici dans Saint Patrick.

dub39

dub40

Quand un régiment de la glorieuse armée de sa non moins glorieuse Majesté est dissous, son étendard est suspendu, jusqu'à ce qu'il parte complètement en poussière. Joli symbole.


dub41

 

dub55

Full Irish breakfast, presqu'aussi riche que Fury Magazine, mais plus digeste.

 

dub56

Un vieux Land collerait mieux dans le décor qu'une quelconque berline moderne mais bon...


dub42

dub44

Et pour justifier le jeu de mots audacieux du titre, deux flyers pour des soirées hebdomadaires dans des pubs consacrées à la musique jamaïcaine.

 

dub57.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Reaction Joe
commenter cet article

commentaires

Reaction Joe 08/10/2014 12:06

Les photos des pintes me donnent soif...

ReactionJoe 19/09/2014 13:18

Je me mets un commentaire à moi-même pour faire disparaître toutes ces vilaines pubs...

A/R c'est...

... nature, culture, contre-culture et désinvolture.

good-old-andy-capp.jpg

 

 

fury magazine

 

Et sur Instagram, de bien belles photos comme on aimerait en voir plus souvent :

Instagram

 

"Nous ne sommes pas des dieux, mais des gentlemen, ce qui est presque équivalent."

Peachy Carnehan

Archives